Mardi 28 décembre 2 28 /12 /Déc 16:45

Initiation à l'histoire de l'Europe aux XVIème, XVII et XVIIIème siècles:

 

Chapitre 1: Géopolitique et relations internationales en Europe aux 16ème, 17ème et 18 ème siècles:

 

 

Bibliographie: « Histoire de l'Europe » de Jean Carpentier et de François Lebrun: étudier principalement les chapitres 13, 14, 15, 16 et 17; Jérome Helie, « Petit Atlas historique des temps modernes », Paris 2000: voire fiches 6 à 11 (pages 30 à 35).

 

 

Introduction:

 

Situons tout d'abord les limites chronologiques de l'époque moderne (ou Ancien Régime). Les dates possibles du départ:

- 1453: c'est la fin de la guerre des cent ans (conflit français/anglais) ou chute de Constantinople (fin de l'empire romain d'orient).

- 1492: découverte de l'Amérique par Christophe Colomb

La date de fin est 1789, date du début de la Révolution française.

Situons également les limites géographiques de l'époque moderne:

- les limites géophysiques, c'est-à-dire les océans et les littoraux: l'Europe est la même qu'aujourd'hui: elle s'étend d'ouest en est, de l'atlantique à l'Oural; et du nord au sud, de la Scandinavie à la Méditerranée.

- les limites géopolitiques: elles sont très différentes d'aujourd'hui. On distingue 4 grandes catégories d'états en Europe:

- les empires: c'est un état à la tête duquel on trouve un empereur. Exemples d'empires: l'empire Ottoman (Empire turc) et le Saint-Empire Romain Germanique.

- les royaumes: c'est un état à la tête duquel on trouve un roi, un monarque. C'est le type d'états le plus fréquent. Exemples de royaumes: le royaume de Suède, le royaume de France, le royaume d'Angleterre.

- les principautés: c'est un état gouverné par un prince ( sa dignité est inférieur au monarque) et il peut avoir plusieurs titres; exemples: le Duché de Lituanie, le Duché de Milan qui à le titre de Duc et le prince des États de l'Église qui a le titre de Pape.

- les républiques: elles s'opposent à la monarchie car elles sont dirigées par plusieurs personnes et les dirigeants ne gouvernent pas de manière héréditaire. Exemples: la république de Venise et la république de Gênes.

Attention: république n'est absolument pas synonyme de démocratie.

 

 

Découvrons les trois grandes phases de l'histoire européenne entre 1492 et 1789:

- 1ère période: début du 16ème siècle-milieu 17ème → l'Europe est dominée par les Habsbourg

- 2ème période: entre 1661 et 1715 → la France tente d'imposer son hégémonie (nomination, domination) en Europe.

- 3ème période: 1715- 1789 → l'Europe est dominée par 4 grands pays: l'Angleterre, l'Autriche, la Prusse et la France.

 

 

I- La tentative d'hégémonie des Habsbourg (début 16ème-milieu 17ème siècles):

 

A) Puissance et difficultés des Habsbourg:

 

1) L'empire de Charles Quint ( 1519-1556):

 

L'empire de Charles Quint est la principale puissance européenne de la 1ère moitié du 16ème siècle. Il a trois grandes particularités:

 

- Il est très important, très vaste. Voici les différents ensembles territoriaux:

- les territoires espagnols: ce sont 3 royaumes: le royaume de Castille, le royaume d'Aragon et celui de Navarre.

- les territoires italiens: royaume de Sardaigne, le royaume de Sicile, le royaume de Naples et le Milanais.

- les territoires plus au nord: la Franche Comté, les Pays-Bas.

- les territoires en Europe Centrale: Autriche, Bohème, la Silésie, la Moravie, une partie de la Hongrie.

- les territoires d'Outre-Mer: ce sont les colonies américaines: la Nouvelle Espagne et le Pérou.

Depuis 1519, Charles Quint est empereur du Saint-Empire Romain Germanique: c'est une confédération d'environ 350 états qui s'étend de la Mer du Nord jusqu'en Italie du Nord. À la tête de ce Saint-Empire on trouve un empereur, qui est le suzerain de tous les territoires et à l'inverse, tous les princes de ce Saint-Empire sont les vassaux de l'empereur. C'est un état de type féodal.

 

- Cet empire est très puissant car Charles Quint possède les territoires les plus riches économiquement de l'Europe (Italie du Nord, Pays-Bas). De plus, Charles Quint possède des colonies américaines dans lesquelles on a trouvé des mines d'or et d'argent ce qui lui permet de récupérer des masses importantes de matériaux précieux et donc d'avoir beaucoup d'argent, et ainsi, lui permet de disposer de l'armée la plus puissante d'Europe et donc de dominer les relations internationales.

 

- Cet empire a malgré tout deux faiblesses:

- un manque d'homogénéité: les langues, les institutions et les coutumes sont très différentes. Charles Quint est obliger de voyager tout le temps, de faire de fréquents séjours sur chaque territoire. Il n'a pas de capitale, de lieu de gouvernance. Il est alors obliger de déléguer son autorité à des vices rois en cas d'absence.

 

- l'essor du protestantisme dans ses territoires: à la fin des années 1520 un moine allemand, Martin Luther, répand de nouvelles idées religieuses qui vont donner naissance au protestantisme alors que Charles Quint est lui catholique. Les idées de Luther vont trouver des adeptes au Saint-Empire Romain Germanique alors Quint va mener 3 politiques successives:

- une politique de négociation avec Martin Luther mais cela échoue

- une politique de persécution contre les protestants mais cela échoue également car en général,lorsque l'on persécute une minorité cela la renforce.

- une politique de guerre aux princes protestants allemands du Saint-Empire mais il n'arrivera pas à les soumettre durablement.

C'est donc un échec de la politique religieuse de Charles Quint. Cela va beaucoup le marquer car en 1555-6 il décide d'abdiquer de tous ses titres. Il se retire dans un monastère espagnol et partage son empire entre deux personnes:

le 1er héritier est son fils, Philippe II: il hérite des Espagne, des territoires Italien, des Pays-Bas et de la Franche Comté et en plus des colonies américaines. Il hérite donc de toute la partie ouest. Philippe II installe sa capitale à Madrid et c'est le 1er représentant de la branche des Habsbourg de Madrid.

le 2ème héritier est son frère, Ferdinand. Il hérite de l'Europe Centrale et du titre d'Empereur du Saint-Empire Romain Germanique. Il installe sa capitale à Vienne en Autriche et c'est le 1er représentant des Habsbourg de Vienne.

 

 

2) Les deux branches des Habsbourg (1556-milieu 17ème siècle):

 

Après abdication de Quint et pendant les siècles qui suivent, les Habsbourg restent très unis. Ils mènent une politique commune notamment de défense du catholicisme et veulent toujours dominer les relations internationales.

 

- Les Habsbourg de Vienne: ils éprouvent beaucoup de difficultés car au sein du Saint-Empire Romain Germanique, les princes protestants renforcent leur position et les relations princes catholiques/princes protestants deviennent de plus en plus tendues. L'empereur de Vienne a du mal à faire entendre son autorité ce qui aboutit à une guerre civile: 1618-1648, c'est la guerre de trente ans. Elle va s'internationaliser, c'est-à-dire que des pays étrangers interviennent: le royaume de Suède au côté des protestants, l'Espagne au côté des catholiques et le royaume de France qui est catholique mais qui intervient au côté des protestants pour affaiblir l'empereur de Vienne. En 1648 ont lieu les Traités de Westphalie, ils marquent un affaiblissement de l'empereur de Vienne au sein du Saint-Empire et donc un renforcement des princes protestants allemands.

 

- Les Habsbourg de Madrid (1556- milieux 17ème siècle): ils rencontrent moins de difficultés que leur cousins de Vienne. Un de ces suzerains, Philippe II, va être un souverain puissant. Philippe II a régné de 1556 à 1598, c'est le souverain le plus puissant pendant la même période que quint.

Il y a eu trois événements:

- 1571: c'est la victoire de LEPANTE: grande victoire navale que remporte la flotte de Philippe II contre la flotte ottomane. C'est un peu la victoire de la chrétienté.

- 1580: Philippe II devient le roi du Portugal. A l'origine le roi du Portugal n'a pas d'héritier direct mais Philippe II va s'imposer héritier et devient alors roi. Il hérite également des colonies portugaises (Brésil, Asie du sud-est). C'est le plus vaste empire colonial.

- Philippe II fonde une nouvelle colonie en Asie du Sud-Est, c'est un archipel qui va être nommé les Philippines ce qui accentue encore plus l'immensité du territoire.

 

Succession de Philippe II:

- Philippe III: 1598-1621

- Philippe IV: 1621-1665.

Ce sont des souverains qui ont moins le sens de l'état que Philippe II. Ils ont l'habitude de laisser gouverner leurs favoris (le valido en espagnol).

 

Jusqu'au milieux du 17ème siècle, les Habsbourg de Vienne et de Madrid continuent de dominer les relations internationales.

 

 

B) Les principaux concurrents des habsbourg (dès début 16ème-milieu 17ème siècles):

 

Ils ont eu trois principaux concurrents:

- L'empire Ottoman est le 1er concurrent:

C'est un empire très vaste: il contrôle toute l'Afrique du Nord (du Maghreb à l'Egypte), tout le Proche-Orient, l'Asie mineure, tous les contours de la mer noire et une partie du territoire du sud-est de l'Europe: les balcans. Il est en pleine progression. En 1453 les ottomans s'emparent de Constantinople . Il connait une apogée sous le règne du souverain Soliman Le Magnifique (1520-1566). C'est u contemporain de quint.

C'est un empire puissant: puissance démographique de 15-20 millions d'habitants et à la capitale Istanbul, qui est la plus grande ville du monde, plus de 500 millions d'habitants; puissance économique: les revenus de l'empire de Soliman sont deux fois plus importants que ceux de Quint; puissance militaire et navale: les janissaires (soldats de l'armée ottomane).

Contestation de la domination des Habsbourg au 15ème et 17ème siècles (voir page 8 du fascicule) dans deux secteurs géographiques:

- en méditerranée: bataille de LEPANTE en 1571. même après la défaite de LEPANTE les ottomans restent les maîtres des ¾ du rivages de la méditerranée.

- en Europe centrale: la Hongrie est un enjeux entre les deux puissances mais les ottomans sont devenus les maîtres de la Hongrie et également de l'Autriche. En 1529, l'armée ottomane a progressé jusqu'à Vienne. Le siège dure 3 mois et Vienne n'est pas prise par les ottomans. Il y a un deuxième siège en 1683, c'est le même processus: le siège dure plusieurs semaines et même résultat échec des ottomans. (1683: nouvelle viennoiserie, le croissant).

 

- Deuxième concurrent: le Royaume de France

c'est un royaume puissant. Atouts: c'est un royaume homogène territorialement; c'est une puissance démographique ( entre 15 et 20 millions d'habitants), c'est le pays le plus peuplé d'Europe et à paris il y a plus de 250 000 habitants ( = plus grande ville d'Europe occidentale); c'est une puissance économique: les recettes fiscales de la France sont les plus importantes d'Europe car il y a une grande inventivité fiscale française.

deux graves crises internes à cette époque:

- 1ère guerre civile de 1562 à 1598, appelée les guerres de religions: elles opposent les protestants français (calvinistes) aux catholiques français. C'est un lot de massacres dont le plus célèbre est le massacre de Saint Barthélemy, le 24 août 1572. Ce sont des protestants qui sont massacrés mais que des nobles ( 2000 victimes) et cela au Louvre, centre du pouvoir politique à l'époque. Les Guerres de Religions se terminent en 1598 par un texte de paix: l'Édit de Nantes.

- 1648-1653: La Fronde qui est un soulèvement des grandes royaumes (noblesse) pendant la minorité du roi Louis XIV pour revendiquer plus de places.

Pendant ces crises, les Habsbourg d'Espagne ont profité des difficultés de la France pour intervenir dans les affaires de la France ce qui a menacé l'existence du royaume.

il s'est posé en rival des Habsbourg d'Espagne:

- 1ère moitié 16ème siècle: les rois de France sont fascinés par l'Italie, par les artistes et les œuvres de la renaissance, et veulent en devenir les maîtres. De 1494 à 1559 ce sont les Guerres d'Italie.

François 1er est très fasciné par l'Italie

en 1515: il remporte la victoire de Marignan (prince italien)

en 1519: François 1er se heurte à Quint (5 ou 6 guerres)

en 1525: bataille de Pavie: les troupes françaises sont vainques et francois 1er est fait prisonnier (un impôt est alors crée pour libérer le roi).

- au début du 17ème siècle: pendant la guerre de trente ans, la France rentre dans le conflit en 1635. son objectif est le prestige, la gloire, la contribution à affaiblir les Habsbourg au côté des princes protestants allemands. Richelieu multiplie alors par 4 l'impôt des francais. Résultat: affaiblissement des Habsbourg, notamment de Vienne.

 

- Troisième concurrent: le Royaume d'Angleterre qui est le moins puissant à cette époque.

c'est un petit pays de 2-3 millions d'habitants

opposition à l'Espagne sous le règne d'Elisabeth 1ère (1558-1603):

première raison, coloniale: elle fonde en Amérique du nord la première colonie anglaise qui est nommée la Virginie.

deuxième raison économique: galions espagnols remplis d'or et d'argent. Francis Drake, le meilleur corset, attaque les galions.

Troisième raison, religieuse: Elisabeth d'Angleterre est protestante. Elle a crée sa propre église. En 1588, Philippe II décide qu'il faut monter une expédition pour chasser Elisabeth d'Angleterre. Philippe II concentre sur l'ensemble de mer du nord et la Manche sa flotte (flotte = invincible armada). Il y a deux problèmes pour la flotte espagnole:tempête, la flotte espagnole est donc dispersée et moins efficace, Élisabeth met tous les moyens pour contrer cette flotte. En 1588, les espagnols repartent sans conquérir l'Angleterre.

 

L'Angleterre reste jusqu'au milieu du 17ème siècle.

 

Conclusion: Les Habsbourg de Vienne et de Madrid subissent une série d'échecs, de revers qui les affaiblissent. Ils ne sont plus capables d'exercer leur hégémonie en Europe.

 

 

II- La tentative d'hégémonie de Louis XIV (1661-1715)

 

A- La politique européenne de Louis XIV (1661-1715):

 

Louis XIV est né en 1638, c'est le fils de Louis XIII et d'Anne d'Autriche. Il devient roi officiellement en 1643 à la mort de son père. Il y a donc l'instauration d'une régence assurée par Mazarin et Anne d'Autriche jusqu'en 1661 et à cette date, Louis XIV décide de gouverner le pays sans premier ministre.

1661: mort de Mazarin. Il mène une politique étrangère ambitieuse.

 

 

1- L'importance des guerres:

 

Sur les 54 années de règnes personnel de louis XIV (1661-1715), il y a eu 30 années de guerres.

Il y a eu durant son règne surtout 3 guerres principales:

- 1667 à 1668: Guerre de Dévolution, conflit contre l'Espagne

- 1672-179: la guerre de Hollande

- 1688-1697: Guerre de la Ligue d'Augsbourg

 

2- Les raisons de cette politique belliqueuse:

 

1er objectif: le prestige, la gloire. Il veut avant tout montrer sa puissance, sa grandeur au reste de l'Europe et le meilleure exemple est la guerre dite de Dévolution. En 1667-8, l'Espagne qui est l'ennemi de la France a beaucoup de difficultés et est affaiblie, louis XIV profite de cette situation pour déclarer la guerre à l'Espagne et obtenir ainsi une victoire aisée. La France gagne alors la ville de Lille qui faisait partie des pays-bas espagnols.

2eme objectif: consolider les frontières du Nord et de l'Est de la France. Ce sont des raisons territoriales. Ces frontières sont très proches de la capitale parisienne et du coup, paris est sous la menace d'une attaque espagnol. Son grand dessein va être d'obtenir des territoire pour éloigner la menace de paris. Il va conquérir des territoires espagnols: Artois (Arras), la Franche-Comté, et le Roussillon au sud mais également un territoire du saint empire: Strasbourg et l'Alsace. (voir carte page 9).

3ème objectif: l'économie, les richesses des provinces-unies et de l'Angleterre. Louis XIV va s'opposer à ces deux pays qui sont alors les deux principales puissances commerciales européennes.

Les Provinces-Unis est un pays qui est né en 1566 en Europe. A l'origine, avant 1566, existaient les pays-bas, dans lesquels va se développer une nouvelle religion au 16ème siècle, le protestantisme et assez vite on va avoir deux ensembles: au nord des pays bas, il y a les protestants mais, la partie sud va rester majoritairement catholique. Cela va aboutir à une guerre civile entre ces deux parties qui va se terminer en 1566 avec le résultat suivant: la partie nord protestante va déclarer indépendante et se donne comme nom Les Provinces-Unies, et la partie sud va rester une possession de l'Espagne et continue à s'appeler les Pays-Bas. Ces provinces-unies deviennent le pays le plus riche d'Europe assez rapidement et sont alors au 17ème siècle, une république composée de plusieurs provinces dont la principale est la Hollande. Quant à la capital de cette province, c'est Amsterdam (ports importants). Cette richesse est alors convoitée par Louis XIV et c'est pourquoi en 1672, il va déclarer la guerre aux provinces-unies. Il n'y aura pas de bataille navale car les hollandais sont plus forts, louis XIV va donc attaquer par les terres mais pour cela il faut passer par les pays-bas qui sont espagnols. L'Espagne va autoriser les troupes françaises à traverser les pays-bas, et en 1672 elles arrivent aux provinces-unies. Le rapport de force est très favorable aux français et en peu de temps les ¾ du pays sont occupés par les français. Le gouvernement des provinces-unies va se réunir et prendre une décision: il décide d'ouvrir les digues de façon à inonder une grande partie du pays pour repousser les français, ce qui marche: les troupes françaises reculent, le conflit va s'enliser et l'Espagne va alors rentrer dans ce conflit. Ce conflit dure jusqu'en 1679 et à cette date, les provinces-unies ont réussi à résister et existent toujours, et puis les espagnols ont perdu un territoire au dépend des français qui est la Franche-Comté.

L'Angleterre est la 2ème puissance commerciale européenne et elle devient progressivement un rival colonial de la France. Il va y avoir la fondation d'une colonie française en Amérique du nord qui va s'appeler la Louisiane. A partir de 1688, dès qu'il y aura un conflit important en Europe, il opposera systématiquement les français aux anglais et c'est le début d'une longue opposition qui va durer tout le 18ème siècle et le 19ème. Ce n'est qu'au 20ème siècle que les français et anglais seront alliés. A la fin du 17ème siècle, c'est le moment où la France change d'ennemi prioritaire: ce n'est plus l'Espagne mais l'Angleterre. Le 1er conflit anglais/français est la guerre d'Augsbourg.

 

 

3) Le résultat: la guerre de Succession d'Espagne (1701-1714)

 

Cette guerre à pour origine un problème de succession sur le trône espagnol. La dynastie régnante est les Habsbourg de Madrid: Philippe IV (1621-1665) et Charles II (1665-1700), fils de Philippe IV. Charles II n'a que 5 ans quand il accède au pouvoir mais surtout il a un profil bien particulier: il n'est pas extrêmement doué intellectuellement et sa santé est fragile, mais surtout il n'a pas d'héritier puisqu'il est stérile. A la fin des années 1690, sa santé se dégrade et en 1700 il décède. Lui succède donc Philippe d'Anjou devenu Philippe V, qui n'est pas un Habsbourg mais un Bourbon; c'est le petit fils de Louis XIV. Cette nouvelle à l'effet d'une bombe dans toutes les capitales d'Europe. Cela laisse donc place à la guerre de Succession d'Espagne. (voir carte page 10). La France a pour allié l'Espagne et un seul état allemand qui est la Bavière; et face à la France on a l'empereur de Vienne, tous les états allemands du st Empire romain Germanique, les états scandinaves, les Provinces-unies et l'Angleterre : vaste coalition contre louis XIV. La France en sort affaiblie et après ce conflit, elle n'est plus capable de dominer seule les relations internationales. ( en 1715, il y aura la mort de Louis XIV).

 

B- L'europe en 1715:

 

Voir la carte de l'Europe en 1715, page 12.

 

La France: en 1715 les guerres ont couté très cher à l'état français et d'ailleurs les finances royales sont dans une situation très difficile: l'état français est au bord de la banqueroute (au bord de la faillite) ce qui ne lui permet plus d'entretenir une armée nettement supérieure aux autres. Cependant en 1715, la France reste une grande puissance en Europe car lors de la dernière guerre elle a réussi à conserver toutes ses possessions territoriales.

 

L'Espagne: en 1715 l'Espagne apparaît comme un pays vaincu, effectivement elle a perdu quasiment toutes ses possessions européennes:

-en Italie: le royaume de Sardaigne, de Naples, de Sicile, le Duchet de milan qu'elle a perdu pendant la guerre de succession d'Espagne

- elle a perdu la franche-Comté en 1679 pendant la guerre de Hollande et elle a perdu les pays bas pendant la guerre de succession d'Espagne.

L'espagne n'est plus une grande puissance en Europe, c'est le début d'un long effacement politique de l'Espagne en Europe (effacement pendant deux longs siècles et demi). Malgré tout elle conserve un grand empire colonial.

 

L'Autriche en 1715 apparaît comme un pays vainqueur car l'empereur de vienne a su gagner beaucoup de territoires: elle a gagné aux termes de la guerre de succession d'espagne: les pays-bas, le duchet de milan, le royaume de Naples, le royaume de Sardaigne. Elle a également réussit a dominer la plaine hongroise au dépend de l'empire ottoman.

 

L'Angleterre est un pays vainqueur car elle a obtenu lors de la guerre de succession d'espagne quelques gains territoriaux en Europe: l'île de Minorque et le rocher de Gibraltar. De plus, elle s'est agrandie outre-mer: elle a gagné deux colonies en Amérique du nord et cela au dépend de la France, ce sont l'Arcadie et Terre-Neuve. Enfin, elle a aussi réussi à obtenir des avantages commerciaux et notamment le droit de commercer avec des colonies espagnoles et portugaises, ce qui est un avantage car jusque là une colonie n'avait le droit de commercer qu'avec sa métropole, c'était le système de l'exclusif. Elle est devenue une grande puissance en Europe.

 

Le Brandebourg: c'est un état allemand du st Empire Romain Germanique, un état protestant. La capitale est Berlin. Cet état s'est agrandi territorialement pendant tout le 17ème siècle et la plupart du temps en faisant la guerre à l'empereur de vienne (ex des guerres de 30 ans). Il vient à l'avant scène de l'Europe au début du 18ème siècle. En 1700, l'empereur de vienne cherche des alliés pour faire la guerre à la France et va donc négocier avec le prince du Brandebourg. Et ces négociations vont aboutir à deux choses en 1701: le brandebourg va accepter de faire la guerre à la France au côté de l'empereur de vienne et en échange le prince du brandebourg obtient le titre de roi et va prendre le titre de roi de Prusse. En 1701, c'est donc le début du royaume de Prusse. Ce dernier va s'agrandir pendant la guerre de succession et en 1715 ce royaume est devenu une grande puissance en Europe.

 

 

 

 

III- L'europe au XVIII siècle (1715-1789):

 

A) Un jeu diplomatique à quatre:

 

1) La nature des relations internationales entre 1715 et 1789

 

Au 18ème siècle les relations internationales ont deux grandes caractéristiques:

- en europe aucune puissance ne domine à elle seule les autres puissances. On a 4 pays qui dominent de force à peu près égale: la france, l'angleterre, l'autriche, la prusse. Entre ces 4 pays des alliances se nouent.

- hors d'Europe, outre-mer, un pays cherche à lui seul à exercer une hégémonie commerciale, maritime et coloniale: c'est l'Angleterre. Elle cherche en particulier à agrandir ses possessions territoriales dans l'Amérique du nord et l'extrême orient. Elle réussi quasiment, et seul un pays essaye de s'opposer aux anglais, et ce pays est la France.

 

 

 

 

2- Les guerres du XVIIIeme siècle:

 

Il y a eu 3 guerres principales:

 

- la guerre de succession d'Autriche entre 1740 et 1748. L'origine de cette guerre est un soit disant problème de succession sur le trône de vienne: en 1740 l'empereur de vienne meurt et lui succède Marie d'Autriche; c'est Marie Thérèse d'Autriche. L'accession aux pouvoirs d'une femme va être le prétexte que va utiliser la Prusse pour déclarer la guerre à l'Autriche. La Prusse voudrait conquérir la Silèsie. Ce conflit va devenir un conflit européen qui va opposer d'un côté la Prusse alliée avec la France et de l'autre, l'Autriche alliée à l'Angleterre. Les combats vont se dérouler dans 3 secteurs:

- la silésie: la prusse gagne

- les pays-bas: opposition entre les autrichiens et les francais et se sont les francais qui gagnent

- outre-mer: entre les francais et les anglais et ce sont les anglais qui gagnent.

 

Cette guerre se termine par un traité de paix: en 1748 c'est le traité d'Aix-La-Chapelle. 2 résultats:

- la silésie est désormais prussienne

- les pays-bas resteront autrichiens car c'est une décision de Louis XV: il renonce à cette conquête pour éviter d'autres guerres.

 

- La guerre de Sept Ans (1756-1763): c'est une guerre de revanche entre la prusse et l'autriche car les autrichiens voudraient récupérer la Silésie. Cependant, le système d'alliance à changé par rapport au conflit précédent: dans cette guerre, la prusse est alliée à l'angleterre, et l'autriche est alliée à la france (c'est la première fois dans l'histoire de l'europe depuis le 16ème siècle que les autrichiens sont alliés avec la france). Pour seller cette union? un mariage va être organisé entre la fille de Marie Thérèse, Marie-Antoinette, avec un des petits fils de Louis XIV qui sera Louis XVI. Dans ce conflit les autrichiens ne parviennent pas à reconquérir la silésie et cette guerre se termine par le traité de Paris de 1763.

 

  • la rivalité coloniale entre la france et l'angleterre: elle est particulièrement rude et importante notamment dans les deux conflits précédents. Cette rivalités s'exprime surtout dans deux régions du monde: l'Amérique du nord et le sous continent indien. Dans les premières décennies du 18ème siècle, la France était pratiquement parvenue à s'emparer de l'Inde. En 1763, les français sont vaincus par les anglais et les français perdent pratiquement toutes leurs colonies (nord-américaines et asiatiques).

     

 

3 ) vainqueurs et vaincus

 

Carte de l'Europe en 1789.

 

L'Angleterre, à la veille de la révolution, peut être considérée comme un pays vainqueur car elle a désormais sans ambiguïté une grande puissance en Europe, ce qui n'était pas vraiment le cas un siècle plus tôt, et l'Angleterre a réussi à agrandir ses possessions coloniales, en particulier elle a gagné au dépend de la France d'abord elle obtient l'Inde a la fin du XVIII ème et en Amérique du Nord elle a gagné au dépend des français le Canada, La Nouvelle France et la Louisiane.

Ce bilan positif est à nuancer car à la fin du XVIII ème siècle certains colons anglais vont se révolter contre la domination de la métropole anglaise.

Le 4 Juillet 1776, treize colonies anglaises d'Amérique du Nord déclarent leur indépendance. Ces treize colonies décident de déclarer indépendance mais les anglais n'approuvent pas, donc une guerre est déclarée entre l'Angleterre et ses treize colonies. Au bout de deux ans de guerre, les colons révoltés vont recevoir l'aide d'une puissance étrangère, la France. Ce qui est une provocation vis à vis de l'Angleterre à cause de la rivalité ancestrale entre Anglais et Français.

 

La France envoie des troupes, ainsi que deux généraux : La Fayette et Rochambeau. ( Aujourd'hui, La Fayette est le seul étranger à avoir un portrait de lui au Parlement Américain. )

Les Américains gagnent la guerre, alliés aux français. L'aide française est donc très précieuse. En 1783, indépendance réelle des États-Unis d'Amérique est déclarée: un nouveau pays est créé. Mais à l'époque ce n'est encore qu'un tout petit pays, dont l'importance est minime dans les relations internationales car le pays est encore à construire et, de plus, il n'est pas entièrement conquis, le territoire de l'époque se restreignant à seulement treize colonies.

 

La Prusse est un pays vainqueur à a veille de la révolution. Elle s'est agrandit territorialement. Maîtresse de la Silésie, et surtout à la veille de la révolution l'armée prussienne bénéficie d'un grand prestige connue comme la plus redoutable d'Europe.

 

 

La France a un bilan mitigé.

négatif : La France a pratiquement perdu toutes ses possessions coloniales. Il lui reste en Amérique du Nord deux îles au large des terres neuves, les îles de St Pierre et Miquelon. Ceux sont deux petites îles utiles car grâce a elles, la France a un secteur de pêche important, ce qui est un important facteur économique.

Au sud, aux Caraïbes, la France possède toujours une île qui lui rapporte pas mal d'argent : Saint Domingue. Cette île est considérée comme la plus intéressante économiquement du secteur, car elle est la première productrice de sucre du monde de toutes les possessions coloniales existant alors ( aujourd'hui Saint-Domingue est l'actuel pays de Haïti. )

Aux Indes, les Français ont quasiment tout perdu au dépend des anglais sauf cinq comptoirs. ( comptoir : petite ville portuaire, elle a une importance conséquente car elle permet de développer le commerce entre la France et les Indes. )

 

positif: La France est un pays vainqueur, elle est plus grande qu'en 1715. Elle s'est agrandit territorialement.

Elle s'est agrandit de deux territoires : la lorraine Française en 1766. Elle faisait partie du St Empire Romain Germanique mais le prince de la Lorraine, le duc Stanislas de Lorraine, décide de céder sa principauté à sa mort à la France par testament. Aujourd'hui, la capitale de la Lorraine est Nancy , où il y a la place Stanislas.

En 1768, la Corse devient française. Achat de la corse par la France. Jusqu'au milieu du XVIII la corse appartenait a la république de Gène, géographiquement très proche de l'Italie. Les chinois en avaient fait depuis la fin du Moyen-Age leur exploitation. Mais les génois ont du mal a imposer leur autorité aux gens de l'île et d'ailleurs au milieu des années 1760, les corses sous l'autorité de Pascal PAOLI, proclament leur indépendance. Les génois qui n'ont plus les moyens de rétablir leur autorité sur l'île, s'adressent à la France, et proposent à Louis XIV d'acheter la Corse. En 1768 la corse est donc vendue a la France par les génois. Les français envoient sur l'île de beauté un corps expéditionnaire qui chasse du pouvoir Paoli qui est évincé et donc en 1768, la Corse devient française.

 

 

L'Autriche présente un bilan plutôt négatif pour deux raisons :

  • Elle a perdu pas mal de territoires au cours du XVIII ème Siècle par rapport à ce qu'elle possédait en 1715, elle a perdu la Silésie. Elle a perdu également certaines de ses possessions italiennes. Elle a perdu en 1715 le royaume de ?Naples, et le royaume de Sicile, ce qui est une perte considérable.

  • Au sein du St Empire, l'autorité de l'empereur de Vienne est de plus en plus contestée car désormais dans cette confédération d'états, il y a un état aussi puissant que l'empereur, la Prusse.

Malgré tout, on voit quand même que l'Autriche continue à progresser en direction des balkans. Désormais a la fin du XVIII ème Siècle, l'Autriche est maîtresse de l'ensemble de la Hongrie.

 

 

 

B )Les modifications territoriales périphériques

 

- La Russie. C'est une puissance secondaire pendant toute l'époque moderne. Malgré tout, il y a une tendance au fil du siècle entre XVI et XVII ème Siècles, la Russie devient de plus en plus puissante, et son rôle devient de plus en plus important. Finalement, on parle surtout de la Russie a l'occasion du règne de trois de ses souverains.

 

Δ Le premier souverain qui fait sortir de l'anonymat la Russie est Yvan le Terrible. (1547-1584) Il est le premier chef d'état russe a prendre le titre de tzar. ( après, tous ses successeurs prendront ce titre ), ce qui signifie que l'empereur russe se considère aussi comme le successeur des empereurs romains, comme le mot de Tzar vient de César. En 1453, se déroule l'événement de la chute de Constantinople, considérée comme la deuxième Rome. Les ottomans prennent Constantinople qui devient Istanbul. Yvan le terrible considère que la troisième Rome est désormais Moscou. ( la religion majoritaire à Constantinople étant le christianisme orthodoxe, tout comme la religion majoritaire en Russie. )

 

Δ Pierre le grand (1682-1725)

Son grand rêve est qu'il veut absolument que la Russie soit intégrée à l'Europe. C'est un admirateur de l'Europe Occidentale, notamment la France. Il fait de longs voyages en France. Pour que son pays soit en Europe, Pierre le Grand déplace sa capitale sur les rivages de la mer baltique: la vile de Saint-Petersbourg.

 

Δ Une souveraine : Catherine II de Russie. (1762-1796)

C'est sous son règne que pour la première fois la Russie va prendre part à un conflit européen : elle participe à la guerre de sept ans. (qui dure de 1756 à 1763). La Russie cherche à intervenir de plus en plus dans les affaires d'Europe centrale et surtout le grand rêve russe pas encore abouti, serait d'avoir des débouchés vers les mers du Sud. Les russes rêvent d'arriver jusqu'en Méditerranée.

 

 

 

- La Pologne : C'est une monarchie, régime de royauté, mais le modèle est particulier, c'est une monarchie sélective, par opposition à la monarchie héréditaire, le roi est élu par les grands nobles du pays ( environ une centaine de personnes ). Il n'y a donc pas de succession héréditaire. L'état polonais est un ensemble assez faible. Au XVIII ème Siècle, le royaume de Pologne est toujours très vaste, c'est un grand pays mais qui a une armée très faible. A l'ouest de la Pologne il y a la Prusse, qui est un pays très agressif, au sud de la Pologne il y a l'Autriche, qui progresse au dépend de l'empire ottoman et finalement à l'est de la Pologne la Russie ( avec Catherine II). L'armée polonaise paraît donc ridicule par rapport à celle de ses voisins.

 

Il va se passer une série d'évènements cyniques. La Russie, la Prusse et l'Autriche ont des relations conflictuelles et pourtant ces pays vont s'entendre en 1772 pour prendre chacun un morceau de la Pologne.

21 ans plus tard en 1793 a lieu le deuxième partage de la Pologne, réduisant encore plus le territoire polonais au profit de ses voisins.

En 1795 a lieu le troisième partage de la Pologne toujours entre les mêmes pays. Il n'y a plus d'état polonais. La Pologne disparaît. Il existe encore des polonais mais ils n'ont plus d'état. La Pologne ne réapparait en 1919, au lendemain de la seconde guerre mondiale. Entre 1795 et 1919, il n'y a pas d'état polonais.

 

L'empire Ottoman.

Il est en déclin, en recul au XVIII ème Siècle. Il est menacé surtout par la progression de deux pays : la progression autrichienne en Europe Centrale, et puis également par rapport à la poussée russe vers la mer noire vers le sud. L'empire ottoman n'est plus vraiment grande puissance. Il est surnommé « l'homme malade de l'Europe ». Le déclin de l'empire ottoman dure tout le XIX ème Siècle et encore au début du XX ème Siècle.

 

 

 

 

CONCLUSION

 

  • Trois idées de synthèse :

  • on fait le bilan global. Échec des différentes tentatives en Europe pour instaurer un empire catholique universel en Europe, idée de Charles Quint, échec. Aussi l'idée du fils de Charles Quint, Philippe II, mais qui échoue aussi.

  • Sur la longue durée, aucune puissance n'est parvenue à imposer sur toute la période sa domination sur le reste de l'Europe au cours de ces trois siècles : d'abord échec des Habsbourg puis échec de la France de louis XIV.

  • A partit du milieu du XVII ème Siècle, on assiste en Europe à l'affirmation d'états modernes, d'état-nation. C'est le cas de l'Angleterre, de la France, de la Russie, de la Prusse, et cette évolution va se poursuivre au XIX ème Siècle et au XX ème Siècle.

 

 

Questions à préparer pour l'oral ( épreuve de l'examen ) :

 

  • Charles Quint et l'Europe.

  • Les Habsbourgs et l'Europe au XVI ème et XVII ème Siècles.

  • Louis XIV et l'Europe.

  • Les pays rivaux des Habsbourgs en Europe au XVIII ème et XIX ème Siècles.

  • Les caractéristiques du système diplomatique




Par licence1sociologie-poitiers.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés